Comment bien choisir son tatouage après sa majorité ?

tattoo majorLa passion du tatouage ne cesse de gagner en popularité depuis quelques années. On peut aujourd’hui noter qu’aussi bien les adultes que les jeunes ont envie de se faire faire un tatouage. Ils le font généralement pour marquer un événement marquant ou encore pour affirmer leur personnalité. Cependant, il faut noter que se faire tatouer est généralement réservé aux personnes majeures et que les plus jeunes doivent avoir l’autorisation de leurs parents avant de se faire un tatouage. Passer le cap du tatouage à sa majorité est alors un acte très habituel dans différentes villes de France. Cependant, il est important pour le futur tatoué d’optimiser ses choix et de bien réfléchir avant de solliciter un tatoueur. Voici quelques conseils pour les aider dans leurs démarches.

Un large choix

Il faut savoir que les tatouages sont considérés comme de véritables accessoires de mode. Que ce soit pour les filles ou pour les garçons, l’important lors du choix de son tatouage est son effet esthétique. Il est donc important de veiller à ce qu’il soit parfaitement adapté au style vestimentaire de la personne ainsi qu’à sa personnalité. Si l’on n’est pas encore convaincu par le fait de porter un tatouage toute une vie, il est tout à fait possible d’opter pour des tatouages éphémères ou des tatouages au henné. En revanche, si l’on est bien décidé à franchir le pas pour un vrai tatouage, il existe différents styles et modèles de tatouages à notre disposition. Vous pouvez par exemple opter pour un tatouage tribal, un tatouage celtique, un tatouage old school, un tatouage japonais et bien plus encore.

Des critères de sélection spécifique

Lors du choix de son tatouage, il est important de prendre en compte quelques critères pour un tatouage plus adapté à nos besoins et à nos envies. Il faut avant tout bien choisir son motif, pour cela il est préférable d’opter pour les dessins qui vous attirent et ont des formes très symboliques pour vous. Vous devez aussi bien choisir l’emplacement de votre tatouage. Vous pouvez opter pour un endroit discret ou moins discret en fonction de vos besoins et de la taille de votre futur tatouage. Le choix de l’emplacement est aussi décisif lors de la séance de tatouage. Certaines zones du corps sont plus douloureuses et d’autres le sont moins. Bien entendu, il est également important que vous choisissiez bien la taille de votre tatouage ainsi que ses couleurs pour un meilleur rendu sur votre peau. Le reste dépend du tatoueur.

La nécessité d’un bon tatoueur

Il faut noter que l’acte du tatouage est un acte artistique. Il est donc normal qu’un tatoueur soit avant tout un véritable artiste. Cette capacité lui permet de réaliser des tatouages de qualité pour ses clients. Or, pour la réalisation d’un tatouage, il est important de bien choisir son tatoueur. Il faut donc prendre en considération quelques critères avant de s’engager. Le mieux est d’opter pour un tatoueur après avoir vu son book et vérifier ses références. Il faut aussi contrôler l’hygiène et la propreté de son salon et discuter avec lui au préalable de votre projet. S’il est un bon tatoueur, il saura vous conseiller sur votre tatouage et son emplacement, mais également sur son entretien une fois réalisé. Vous avez une remarque ? Partagez-la-nous.

Publicités

Qu’est-ce qu’il faut faire pour qu’un tatouage vieillisse bien ?

vieux tatouageComme on le sait déjà, un tatouage c’est pour toute une vie. Il est donc important de bien réfléchir avant de le réaliser. Il faut également bien choisir son modèle et son motif de tatouage afin de ne pas le regretter quelque temps après. Tout comme vous je souhaiterai que mes tatouages puissent être aussi beaux qu’au premier jour, cependant ce n’est pas possible. Nous vieillissons, c’est un fait ! On ne peut pas le nier et il faut aussi admettre qu’un tatouage aussi peut vieillir avec la peau de son propriétaire. Heureusement, il est tout à fait possible de limiter ce vieillissement avec certaines astuces lors des séances de tatouage. Voici l’essentiel pour avoir un tatouage qui vieillit bien.

Se faire tatouer sur une zone ne subissant pas trop de frottements

Il faut noter que les agressions provenant de l’extérieur sont les principaux facteurs qui contribuent au vieillissement de la peau. C’est aussi le cas en ce qui concerne les frottements. Les frottements répétés sur la peau provoquent une usure prématurée de la peau et du tatouage. Le tatouage devient alors moins net et perd de son éclat. Il est donc conseillé de ne pas se faire tatouer sur certaines zones telles que les doigts et les mains. Ces zones sont fréquemment exposées au frottement, ce qui raccourcit la durée de vie des tatouages.

Se faire tatouer sur une zone qui ne vieillit pas rapidement

Il faut noter qu’à mesure que le temps passe, la peau se détend et perd en élasticité. Ce phénomène cause sa déformation, c’est pourquoi un tatouage réalisé sur certains endroits peut changer de forme avec le temps. Voilà pourquoi il est important de bien choisir l’emplacement de son tatouage et privilégier les zones qui ne vieillissent pas trop rapidement. Il faut donc éviter les endroits mous tels que le ventre et préférer les zones telles que les chevilles, les épaules, le dos ou encore les mollets.

Se protéger du soleil et hydrater sa peau

Tout comme pour ce qui concerne l’entretien d’un tatouage après sa réalisation, il est important de protéger au maximum ses tatouages des rayons du soleil. Il va s’en dire que le soleil est souvent nocif pour la peau et les tatouages. Une forte exposition pourrait entraîner à la longue une déformation de votre tatouage. Vous aurez alors un tatouage avec couleurs moins vives et avec des contours flous. L’idéal serait de toujours utiliser une crème solaire avec un indice de protection contre le soleil élevé ou porter des habits qui permettent de cacher votre tatouage. Une autre solution pour éviter le vieillissement rapide de votre tatouage et de votre peau est de bien hydrater votre corps. Une hydratation quotidienne permet de prolonger l’élasticité de votre peau, et ce, à l’aide d’une crème hydratante.

Bien choisir son motif

La dernière alternative qui s’offre à vous pour avoir un tatouage qui vieillit bien, est de bien choisir votre dessin de tatouage. En effet, en tenant compte que les contours d’un tatouage deviennent moins nets avec le temps. Il faut donc remarquer que les petits tatouages sont plus sensibles à ce phénomène, de même que les tatouages laissant apparaître des espaces non tatoués. Il faut donc en conclure que les grands tatouages vieillissent mieux. Bien entendu, tout dépend de vos envies et du style de tatouage que vous souhaitez vous faire tatouer. Avez-vous d’autres conseils concernant le bon vieillissement des tatouages ? Dites-le-nous dans un commentaire.

La piscine après un tatouage, quels sont mes conseils ?

tatouage piscineL’acte du tatouage peut être considéré comme une agression de la peau. Il est donc normal qu’après une séance de tatouage il y ait l’apparition de certaines plaies autour du motif de tatouage réalisé. Il faut alors laisser un certain temps cicatrisé son tatouage si l’on souhaite que le rendu esthétique soit identique à celui du motif que l’on a choisi. Pour que la cicatrisation s’effectue dans les meilleures conditions, le mieux est de bien nettoyer la cicatrice et de bien la soigner. Cependant, il arrive que les personnes souhaitent se baigner durant ce processus de cicatrisation. Ce n’est pas impossible, mais éviter l’eau reste la meilleure solution pour préserver son tatouage. On va essayer de voir dans ce billet les éventuels risques et les précautions à prendre si l’on compte tout de même se baigner.

Les risques

Il faut comprendre que l’ensemble des tatouages existants est essentiellement réalisé à l’aide d’encre de tatouage. Un contact plus ou moins prolongé avec l’eau pourrait faire partir l’encre du tatouage. Cela peut également dégrader le rendu de votre tatouage surtout si vous venez de vous faire tatouer. Le souci si l’on veut se baigner c’est que l’eau de la piscine contient souvent diverses saletés, impuretés et produits chimiques. Il faut noter que le contact avec cette eau pourrait entraîner des risques d’infection. C’est dans ces cas-là que les plaies n’arrivent pas à cicatriser correctement. Bien entendu, il est tout à fait possible de prendre une douche si l’on a un tatouage réalisé récemment. Le plus important est de ne pas l’exposer trop longtemps à l’eau.

Mes recommandations

Dans certains cas, il peut arriver que l’on soit contraint à entrer en contact avec de l’eau. Il faut donc prendre diverses précautions afin d’éviter toutes complications éventuelles. Pour limiter les dégâts, il faut protéger son tatouage. Pour ce faire, on peut utiliser de la vaseline ou une crème protectrice. Cette action permet de créer une couche de protection sur la peau et d’éviter que l’encre ne se dilue trop. Vous pouvez aussi penser à appliquer un pansement sur le tatouage. Cela permet d’éviter le contact avec l’eau. Bien entendu, après la baignade, il est important de le retirer et de nettoyer le tatouage pour éviter tous problèmes. Je vous recommande néanmoins de ne pas vous baigner après vous être fait tatouer dans un délai de 3 semaines correspondant à la phase de cicatrisation. Il faut aussi vérifier que ce processus de cicatrisation s’effectue correctement sinon il faut encore attendre plus longtemps avant de vous baigner. Si vous avez des remarques sur ce sujet, n’hésitez pas à les mettre en commentaire.

Zoom sur les tatouages discrets et leurs avantages

tatouage discretLe tatouage est comme je le dis souvent une forme d’expression artistique à part entière. Cependant, c’est aussi une véritable mode. Se faire tatouer étant longtemps associé aux mauvaises personnes, cet acte est aujourd’hui un acte symbolique servant à affirmer sa personnalité. Les modèles de tatouages sont devenus très nombreux et très esthétiques. Une personne souhaitant se faire tatouer a donc le choix entre différents styles, différentes formes et différentes tailles de tatouage. Concernant la taille, certaines personnes préfèrent les grands tatouages tandis que d’autres apprécient plus particulièrement les tatouages plus discrets. Nous allons parler de ces tatouages discrets qui font l’unanimité auprès des passionnés de tatouage.

Le tatouage, une forme de signature et une mode

De nos jours, bien que le tatouage soit devenu la mode, elle est encore mal acceptée au sein de certains cercles de la société. C’est le cas dans le domaine du travail ou certains employeurs hésitent à embaucher les personnes tatouées. Cependant, on peut noter que le tatouage reste une forme de signature personnelle pour les hommes ou les femmes ayant la volonté d’affirmer leur personnalité par le moyen de symboles ou de dessins sur leurs corps. Le tatouage peut aussi être réalisé pour représenter un heureux événement ou pour suivre la mode. Il faut dire que les tatouages d’aujourd’hui se marient parfaitement avec les styles vestimentaires à la mode. Mais pour éviter certains problèmes liés à leur affichage en public, il est recommandé d’opter pour des tatouages discrets pouvant être cachés du regard des autres si besoin.

L’intérêt d’un tatouage discret

Dans le cas où vous recherchez un tatouage personnel et que vous ne souhaitez pas montrer à tout le monde, le tatouage discret est fait pour vous. C’est un nouveau style de tatouage qui peut être réalisé sur différentes parties du corps. Que ce soit derrière une oreille, sous le pied, entre les doigts, sur la nuque ou encore à l’intérieur du poignet, le tatouage discret se présente souvent sous forme de petite inscription ou de petit symbole. L’intérêt de ce genre de tatouage est donc d’avoir un tatouage à l’abri des regards des autres, mais qui a tout à fait son charme. Pour réaliser ce type de tatouage, il faut néanmoins une certaine maîtrise technique, c’est pourquoi il est important de bien choisir son tatoueur. Il faut aussi veiller à ce que celui-ci respecte les normes d’hygiènes et de propreté lors de la réalisation de la séance dans son salon ou son studio de tatouage. Vous aimez les tatouages discrets ? N’hésitez pas à nous partager votre avis.

Le blackout tattoo, un nouveau phénomène de mode !

blackout tattooDepuis quelques années maintenant, on a vu l’apparition d’un nouveau genre de tendance concernant les tatouages. Ce phénomène s’est produit essentiellement à travers les réseaux sociaux tels qu’Instagram et est en train de gagner en popularité chez les adeptes de tatouage. On a noté que se faire tatouer de simples dessins ou des phrases n’étaient plus au goût du jour. La tendance est maintenant d’opter pour un blackout tattoo, un tatouage noir et opaque qui recouvre entièrement le corps ou une partie. Ce type de tatouage est considéré comme un véritable ouvrage artistique et une réalisation imposante par les adeptes de tatouages. Bien entendu, c’est un grand investissement et il faut bien réfléchir avant de s’en faire un. L’essentiel dans cet article.

Un véritable investissement

Pour un tatoué, l’étape du choix du tatouage est décisive, c’est de là qu’il pourra déterminer la faisabilité de son projet, le coût, mais aussi le rendu de celui-ci sur la peau. Pour les blackouts tattoos ou aplats noirs, le choix par rapport aux autres styles de tatouage n’est pas aussi simple que ce que l’on peut penser. De plus, cet acte peut être relativement dangereux, comme pour les tatouages classiques, et très coûteux en fonction de la zone à tatouer. En effet ; pour réussir à pigmenter l’ensemble des surfaces, il faut non seulement une grande quantité d’encre noire, mais aussi de la patience de la part du tatoueur. Les séances peuvent durée plusieurs heures et le travail peut être relativement important selon le motif choisi.

Les risques de ce genre de tatouage

Si vous avez dans l’idée de vous faire ce type de tatouage, il vous faudra d’abord déterminer les risques. Avec ce tatouage, les principaux risques concernent surtout les allergies pouvant être causées par l’utilisation d’encres bas de gamme ou encore les problèmes d’infection qui peuvent survenir à cause d’un matériel de tatouage non stérilisé ou mal nettoyé. Les infections sont à l’origine de diverses complications, dont la mort du tatoué. Il faut donc prendre diverses précautions lors de la réalisation des blackouts tattoos et bien sélectionner le salon de tatouage ou le tatoueur qui sera amené à les réaliser. Je vous recommande donc d’oublier les séances de tatouage pendant les vacances ou à domicile. Les risques sanitaires pour ces démarches sont assez élevés.

Les processus de cicatrisation et vieillissement

Les aplats noirs cicatrisent assez bien si les conditions d’hygiènes lors de leur réalisation ont été adéquates. C’est surtout le cas si le tatoué n’a pas de problèmes de peau particulier et qu’il n’y a pas de contre-indication de la part du médecin concernant la réalisation du tatouage. Néanmoins, il faut aussi penser à son vieillissement. Je m’explique, les tatouages qui sont remplis avec de l’encre noire ont tendance à changer d’aspect à travers le temps. Il n’est pas rare de voir ce genre de tatouage virer verdâtre ou bleu après une exposition répétée aux rayons du soleil. Le tatouage peut alors perdre de son charme et le tatoué peut regretter de l’avoir réalisé.

Mes conseils

Comme je le dis chaque fois il faut bien réfléchir avant de sauter le pas pour se faire tatouer. J’insiste sur ce fait surtout si vous voulez réaliser des tatouages imposants tels que les blackouts tattoos. Par ailleurs, ces tatouages se font en règle générale sur plusieurs mois ou années, ce qui implique une grande disponibilité ainsi que de la patience. Je me répète encore une fois, veillez à bien choisir votre tatoueur ! C’est de l’expertise du tatoueur que dépend la qualité de votre futur tatouage. Il ne faut donc pas confier ce genre de tatouage au premier tatoueur venu et bien vérifier ses références. Il doit disposer d’un matériel adapté ainsi que d’un local respectant parfaitement les conditions d’hygiènes et de propreté imposées par la loi. Et vous, qu’est-ce que vous pensez de ce genre de tatouage ?

Comment faire pour devenir un artiste tatoueur ?

tatoueurBonjour et bonne année ! Pour bien la commencer, je vais aborder aujourd’hui un sujet qui peut vous intéresser sûrement, le métier de tatoueur. En France comme dans d’autres pays, la passion du tatouage s’est peu à peu démocratisée en l’espace de quelques années. On peut alors maintenant noter une augmentation du nombre de tatoueurs ce qui a conduit à la mise en place d’une réglementation sanitaire pour contrôler l’activité. L’acte du tatouage est devenu une action non anodine et une activité artistique très à la mode. De plus en plus de gens s’y essayent, mais n’ont souvent pas les informations nécessaires pour bien démarrer. Il faut d’autant plus disposer de différents équipements et matériels et le plus souvent d’un local. Ajoutons à cela les connaissances nécessaires à la pratique de l’activité. Voilà pourquoi en ce début d’année 2018, je souhaite apporter quelques précisions à propos de notre métier.

Une profession réglementée

Le métier de tatoueur exige certaines connaissances ainsi qu’une véritable maîtrise artistique et technique. Il faut aussi noter que l’acte de se faire tatouer implique très souvent des problèmes liés à l’intégrité physique et à la santé. De ce fait, si l’on veut exercer en tant que tatoueur, il est indispensable de prendre connaissance des réglementations et normes qui régissent cette activité. Il faut remarquer que les lois du monde du tatouage imposent à toutes personnes souhaitant réaliser des actes de tatouage de suivre au préalable une formation à l’hygiène et de travailler dans des locaux adaptés tout en déclarant son activité auprès de la préfecture. Il faut également que la personne dispose d’un équipement complet nécessaire à la réalisation de ses séances de tatouage. Donc, acheter un kit sur internet et pratiquer en tant qu’amateur n’est donc pas une option à envisager.

Les formations

Comme je l’ai dit un peu plus haut, il faut bénéficier d’une formation obligatoire pour pouvoir pratiquer en tant que tatoueur. Bien entendu, cette formation ne concerne que les conditions de salubrité et d’hygiène et non les techniques de tatouage. Il est donc normal de penser que d’autres formations sont à prévoir afin de connaître les rudiments de l’activité. Il est alors possible de suivre des formations payantes dispensées par de véritables professionnels. Cependant, il faut faire attention lors du choix de ses cours et bien vérifier les références du tatoueur choisi. Personnellement, je n’aime pas trop ce genre de cours et préfère les stages et séminaires donnés lors des conventions de tatouage. Vous pouvez néanmoins approcher un salon de tatouage et demander à suivre une formation en tant qu’apprenti. C’est comme ça que j’ai pu réellement connaître les rouages de mon activité.

L’apprentissage

Apprendre le métier de tatoueur constitue un long périple. Il faut donc avoir de bonnes bases pour espérer avoir de bons débuts dans cette activité. Vous avez alors à mon avis deux possibilités : devenir apprenti chez un salon de tatouage ou apprendre en autodidacte. En ce qui concerne la première option, l’apprenti tatoueur doit souvent effectuer différentes tâches dans le salon pour payer sa formation. En contrepartie, il acquiert l’ensemble des connaissances nécessaires pour la reconnaissance des lieux, du matériel et de son fonctionnement, de la préparation de l’équipement, les techniques graphiques et les styles de tatouage de base, les démarches pratiques et l’ensemble des démarches liées à l’hygiène. Par contre, la deuxième option n’est pas trop recommandée, mais si on la choisit il est important de bien choisir son matériel et de demander les conseils des professionnels pour éviter de répéter les erreurs techniques. Je pense qu’en plus de ces points, il est nécessaire d’avoir une bonne sensibilité artistique et travailler systématiquement ses dessins de tatouage pour pouvoir les améliorer. Sans oublier d’avoir une bonne interaction avec les gens. Voilà en gros ce qu’il faut savoir. Si vous avez un avis, n’hésitez pas à le mettre en commentaire.

Les tatouages et les bactéries

bactérieQuand il s’agit de tatouage, il faut souvent penser aux soins à apporter avant, pendant et après l’acte du tatouage. En effet, les risques d’ordre sanitaire sont assez élevés dans le domaine du tatouage. C’est surtout à cause des instruments et des produits qu’on utilise. Cela dépend également des conditions dans lesquelles a été réalisé le tatouage. C’est pourquoi les autorités ont mis en place diverses réglementations et normes à respecter dans les établissements et les salons de tatouage. On peut noter que bon nombre de parasites, virus, bactéries et spores peuvent entraîner les risques d’infection. Voici quelques précisions sur ces bactéries et sur comment les éliminer.

Petit rappel sur la relation de la peau avec les bactéries

On peut noter que la peau est un organe à la fois complexe et vivant. Il contient un nombre très important de bactéries, environ 1 million de germes par centimètre carré. Ces germes se développent essentiellement grâce à l’humidité, la nourriture et la chaleur. C’est ce que l’on appelle communément la flore. Elle peut être résidente et ne pas poser de problèmes, car elle contribue au bon fonctionnement de certaines parties du corps. Par exemple, les bactéries peuvent contribuer à l’optimisation de la digestion. La flore peut aussi être transitoire et les bactéries sont attrapées par contact avec la peau. Dans un cas comme dans l’autre, il est néanmoins nécessaire de les éliminer.

La durée de vie des bactéries

La bactérie est un être unicellulaire capable de vivre hors du corps humain à l’instar de tous les autres types de microbes. Il faut noter cependant qu’une fois arrivé dans le sang elle peut être très néfaste pour la santé. Il est donc normal de penser que leur présence lors de l’acte du tatouage est à éviter. Une bactérie a souvent une grande durée de vie, mais elle diffère d’une bactérie à une autre. Cette durée de vie dépend des conditions et du support. Si les conditions sont adéquates, la bactérie se transforme en spore qui peut durer plusieurs milliers d’années. Elle arrête alors sa prolifération, mais sera plus dure à éliminer.

Ce qu’il faut faire pour éviter leur prolifération et leur transformation

D’après les informations que j’ai exposées plus haut, il ne faut pas croire que les bactéries disparaissent d’elles-mêmes avec le temps. Il faut donc veiller à ce que les actes de tatouages s’effectuent dans les meilleures conditions d’hygiène. C’est pourquoi, en tant que tatoueur, je m’applique toujours à désinfecter les supports sur lesquels je travaille ainsi que mes matériels. Par ailleurs, je travaille sur des supports très lisses comme bon nombre de tatoueurs pour faciliter leur nettoyage avant et pendant les réalisations de tatouage. Pour ceux qui veulent se faire tatouer, le plus important durant les séances de tatouage est de toujours bien désinfecter les mains et la peau. Après, le tatouage doit recevoir divers soins qu’il ne faut pas négliger afin d’éviter les risques infectieux. Et vous, que pensez-vous de la lutte contre les bactéries de la peau ? Avez-vous d’autres conseils sur le sujet ?

La pratique sportive avant de se faire un tatouage, est-ce que ça va bien ensemble ?

sportBon nombre de sportifs sont aujourd’hui tatoués. Que ce soit dans les sport tel que le foot ou encore le basketball, on voit souvent des athlètes arborant fièrement leurs tatouages. On peut tout voir, des petits tatouages aux tatouages de grande taille, seulement une question subsiste. Est-il sans risque de se faire tatouer après avoir pratiquer du sport ? Je vais donc essayer d’analyser la situation et de recouper l’ensemble des faits que j’ai pu découvrir lors de ma formation de tatoueur et de mes recherches sur le domaine du tatouage.

Les sports d’entretien et la musculation

On peut noter qu’il existe de nos jours plus de discipline en sport qu’au niveau des autres domaines d’activité tel que celui du tatouage. Le sport a plusieurs avantages, non seulement, pour le corps, mais également pour l’esprit. Parlons de la musculation, c’est une discipline que l’on peut pratiquer pour participer à diverses compétitions ou juste pour entretenir son corps et garder la forme. On travaille ainsi les muscles en soulevant de lourdes ou de petites charges qui vont renforcer le tonus musculaire. Il faut alors noter que si l’on prévoit de se faire tatouer un peu après, il existe certains risques. Puisque la peau est vascularisée après l’effort, elle risque alors de ne pas accueillir convenablement l’encre de tatouage. Les pigments peuvent alors déborder de la zone à tatouer et les pigments vont fuser à travers la peau.

Les sports de haut niveau

Les sports de haut niveau sont connus pour nécessiter un entrainement souvent intensif. Elle demande donc des efforts souvent extrêmes et qui augmentent considérablement les afflux sanguin important, mais aussi les phénomènes de sudation répétées. Ce ne sont donc pas des conditions adéquates pour que le tatouage puisse bien être esthétique sur la peau. Il faut alors bien penser à la période pendant laquelle on peut se faire tatouer, environ 2 à 3 semaines après une séance d’entraînement.

 Les autres pratiques sportives

Il existe encore plusieurs types de sport. Parmi les plus appréciés, on retrouve la natation et les sports d’eau. Ces sports ne doivent pas être pratiqués avant une séance de tatouage. Cela pourrait, entre autres, rendre difficile la phase de cicatrisation du tatouage et provoquer des risques d’infection. On peut également noter qu’il est important de savoir que les tatouages réagissent assez mal aux frottements et à l’exposition au soleil. Il faut donc veiller à ne pas faire de sport en extérieur ou encore des sports de contact avant la réalisation d’un tatouage.

Conclusion

Après avoir étudié tout cela, on peut alors conclure qu’il n’existe pas de contre-indication particulière concernant le sport et le tatouage. On peut tout à fait se faire tatouer en tant que sportif, mais le plus important est de bien choisir le moment où se faire tatouer. Il faut aussi opter pour un bon tatoueur pour avoir un tatouage de qualité. Il faut également prévoir une période de pause pour ses entraînements et bien contrôler la cicatrisation de son tatouage. Et vous, que pensez-vous de l’acte du tatouage après une séance de sport ? Quelles sont vos recommandations ?

Focus sur les actions et le matériel du tatoueur

actionPour se faire tatouer, les personnes ont généralement le choix entre faire venir un tatoueur chez eux ou venir dans un salon de tatouage. La seconde démarche est cependant la meilleure option pour que les séances de tatouage s’effectuent dans les meilleures conditions d’hygiène et de propreté. On peut noter que durant ces séances de tatouage, le tatoueur discute au préalable avec son client pour déterminer le dessin à réaliser et les conditions dans lesquels le tatouage sera réalisé. Il sera ensuite amené à réaliser diverses actions durant son intervention et à utiliser divers équipements et matériels. Nous allons essayer de voir quels sont le mode opératoire du tatoueur et l’ensemble du matériel qu’il peut être amené à utiliser durant ses sessions de tatouage.

Les actions lors d’une séance de tatouage

La réalisation d’un tatouage se fait généralement étape par étape. Il doit avant tout réaliser la préparation du stencil et s’adonner à la désinfection des surfaces pour de meilleures conditions de travail. Une fois ces tâches finies, il procède à l’accueil du client. Ils font alors le point sur l’état général du client et sa santé ainsi que le tatouage à réaliser. Ils prennent alors rendez-vous et procèdent à la signature des contrats. Lors du passage dans la salle de travail, le tatoueur choisi effectue le contrôle de la zone cutanée avant d’entreprendre son intervention. Il désinfecte la peau et nettoie les éventuelles cicatrices et réalise la pose du stencil. Il procède ensuite au tatouage, suivi de la désinfection de la peau et de la pose du pansement. Et, en fin de séance, il donne au client ses dernières consignes de soin et note le déroulement de la séance pour garder une trace de l’intervention.

Les matériels utilisés dans un salon de tatouage

Pour mener à bien son travail, le tatoueur doit utiliser toute une variété de matériel et d’équipement de tatouage. Il est amené à utiliser du matériel stérile tel que les aiguilles, les feutres ou encore les compresses. Il peut aussi utiliser les équipements non stériles tels que les machines à tatouer (dermographes), les rasoirs, les stencils ; les films étirables, les gants, les désinfectants de peau, les encres ou encore les clips corde. L’ensemble de ses équipements sert à faciliter la réalisation des tatouages, et ce, en respectant les normes et les règlementations d’hygiène et de propreté imposées dans cette discipline. Le tatoueur peut néanmoins stériliser tout son équipement avant toute intervention. Avez-vous un avis sur ce sujet ? N’hésitez pas à nous en faire part dans un commentaire.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑