La pratique sportive avant de se faire un tatouage, est-ce que ça va bien ensemble ?

sportBon nombre de sportifs sont aujourd’hui tatoués. Que ce soit dans les sport tel que le foot ou encore le basketball, on voit souvent des athlètes arborant fièrement leurs tatouages. On peut tout voir, des petits tatouages aux tatouages de grande taille, seulement une question subsiste. Est-il sans risque de se faire tatouer après avoir pratiquer du sport ? Je vais donc essayer d’analyser la situation et de recouper l’ensemble des faits que j’ai pu découvrir lors de ma formation de tatoueur et de mes recherches sur le domaine du tatouage.

Les sports d’entretien et la musculation

On peut noter qu’il existe de nos jours plus de discipline en sport qu’au niveau des autres domaines d’activité tel que celui du tatouage. Le sport a plusieurs avantages, non seulement, pour le corps, mais également pour l’esprit. Parlons de la musculation, c’est une discipline que l’on peut pratiquer pour participer à diverses compétitions ou juste pour entretenir son corps et garder la forme. On travaille ainsi les muscles en soulevant de lourdes ou de petites charges qui vont renforcer le tonus musculaire. Il faut alors noter que si l’on prévoit de se faire tatouer un peu après, il existe certains risques. Puisque la peau est vascularisée après l’effort, elle risque alors de ne pas accueillir convenablement l’encre de tatouage. Les pigments peuvent alors déborder de la zone à tatouer et les pigments vont fuser à travers la peau.

Les sports de haut niveau

Les sports de haut niveau sont connus pour nécessiter un entrainement souvent intensif. Elle demande donc des efforts souvent extrêmes et qui augmentent considérablement les afflux sanguin important, mais aussi les phénomènes de sudation répétées. Ce ne sont donc pas des conditions adéquates pour que le tatouage puisse bien être esthétique sur la peau. Il faut alors bien penser à la période pendant laquelle on peut se faire tatouer, environ 2 à 3 semaines après une séance d’entraînement.

 Les autres pratiques sportives

Il existe encore plusieurs types de sport. Parmi les plus appréciés, on retrouve la natation et les sports d’eau. Ces sports ne doivent pas être pratiqués avant une séance de tatouage. Cela pourrait, entre autres, rendre difficile la phase de cicatrisation du tatouage et provoquer des risques d’infection. On peut également noter qu’il est important de savoir que les tatouages réagissent assez mal aux frottements et à l’exposition au soleil. Il faut donc veiller à ne pas faire de sport en extérieur ou encore des sports de contact avant la réalisation d’un tatouage.

Conclusion

Après avoir étudié tout cela, on peut alors conclure qu’il n’existe pas de contre-indication particulière concernant le sport et le tatouage. On peut tout à fait se faire tatouer en tant que sportif, mais le plus important est de bien choisir le moment où se faire tatouer. Il faut aussi opter pour un bon tatoueur pour avoir un tatouage de qualité. Il faut également prévoir une période de pause pour ses entraînements et bien contrôler la cicatrisation de son tatouage. Et vous, que pensez-vous de l’acte du tatouage après une séance de sport ? Quelles sont vos recommandations ?

Publicités

Comment se passe la stérilisation et la désinfection dans un salon de tatouage ?

action 1La réalisation d’un tatouage doit comme je le répète souvent être effectuée dans de bonnes conditions d’hygiène et de propreté. C’est pourquoi il est important de bien agencer et aménager son salon de tatouage si on exerce une activité de tatoueur. Il est alors important de prévoir diverses pièces outre que la salle d’accueil et la salle de travail. Ces pièces servent essentiellement à la désinfection et à la stérilisation du matériel utilisé, notamment les aiguilles utilisées pour les tatouages. Quelles sont les particularités de ces pièces et leur importance ? C’est ce que nous allons vérifier dans cet article.

Une zone de désinfection propre

Un salon de tatouage doit avant tout disposer d’une salle dédiée à la désinfection et au traitement du matériel de tatouage. Cette salle doit être le plus lessivable possible. Il est alors conseillé pour un tatoueur démarrant son activité d’aménager une pièce où le sol, les murs et le plafond sont totalement nettoyables. Les murs et les plafonds doivent aussi être lisses et il est possible d’opter pour la pose d’un linoléum en guise de sol. Il est aussi important de noter que dans ce genre de salle l’usage de paillasses en inox est très recommandé, d’où l’installation de 2 bacs de désinfection. Cependant, l’usage de meubles en bois est à proscrire, car difficile à désinfecter.

Une zone de stérilisation appropriée

Lors de l’aménagement d’un salon de tatouage, il faut aussi penser à la mise en place d’une salle dédiée à la stérilisation. On y stérilise souvent les équipements de tatouage avant toutes interventions. Dans cette zone de stérilisation, on doit non seulement prévoir une partie pour les opérations de stérilisation, mais aussi une autre partie pour la rédaction des documents de traçabilités utiles pour garder une trace de chaque séance de tatouage. Bien entendu, il est possible de personnaliser cette pièce avec la mise en place de crédences. Cependant, il est important de veiller à installer du plexiglas sur le mur ainsi que sur le joint de silicone qui l’entoure.

Un lieu où stocker le matériel

Il ne faut pas aussi oublier que dans un salon de tatouage, le tatoueur est amené à réaliser plusieurs séances et à assister plusieurs clients. Il faut donc prévoir une pièce spéciale pour stocker le matériel utile à la stérilisation. Il peut s’agir des tests de Dick et de Bowie ou encore des gaines. Il faut alors prévoir différents meubles servant à ranger ces matériels. Vous pouvez alors opter par exemple pour un bac plastique à tiroir et à roulette. Vu l’importance de cette zone de stockage, il est important de noter que cette pièce est interdite au public. Elle doit donc être fermée et faire l’objet d’une signalétique pour prévenir les clients.

Pour vous, quelle est l’importance de ces pièces ? Pensez-vous qu’il est indispensable d’en bénéficier dans son salon de tatouage ?

Focus sur les actions et le matériel du tatoueur

actionPour se faire tatouer, les personnes ont généralement le choix entre faire venir un tatoueur chez eux ou venir dans un salon de tatouage. La seconde démarche est cependant la meilleure option pour que les séances de tatouage s’effectuent dans les meilleures conditions d’hygiène et de propreté. On peut noter que durant ces séances de tatouage, le tatoueur discute au préalable avec son client pour déterminer le dessin à réaliser et les conditions dans lesquels le tatouage sera réalisé. Il sera ensuite amené à réaliser diverses actions durant son intervention et à utiliser divers équipements et matériels. Nous allons essayer de voir quels sont le mode opératoire du tatoueur et l’ensemble du matériel qu’il peut être amené à utiliser durant ses sessions de tatouage.

Les actions lors d’une séance de tatouage

La réalisation d’un tatouage se fait généralement étape par étape. Il doit avant tout réaliser la préparation du stencil et s’adonner à la désinfection des surfaces pour de meilleures conditions de travail. Une fois ces tâches finies, il procède à l’accueil du client. Ils font alors le point sur l’état général du client et sa santé ainsi que le tatouage à réaliser. Ils prennent alors rendez-vous et procèdent à la signature des contrats. Lors du passage dans la salle de travail, le tatoueur choisi effectue le contrôle de la zone cutanée avant d’entreprendre son intervention. Il désinfecte la peau et nettoie les éventuelles cicatrices et réalise la pose du stencil. Il procède ensuite au tatouage, suivi de la désinfection de la peau et de la pose du pansement. Et, en fin de séance, il donne au client ses dernières consignes de soin et note le déroulement de la séance pour garder une trace de l’intervention.

Les matériels utilisés dans un salon de tatouage

Pour mener à bien son travail, le tatoueur doit utiliser toute une variété de matériel et d’équipement de tatouage. Il est amené à utiliser du matériel stérile tel que les aiguilles, les feutres ou encore les compresses. Il peut aussi utiliser les équipements non stériles tels que les machines à tatouer (dermographes), les rasoirs, les stencils ; les films étirables, les gants, les désinfectants de peau, les encres ou encore les clips corde. L’ensemble de ses équipements sert à faciliter la réalisation des tatouages, et ce, en respectant les normes et les règlementations d’hygiène et de propreté imposées dans cette discipline. Le tatoueur peut néanmoins stériliser tout son équipement avant toute intervention. Avez-vous un avis sur ce sujet ? N’hésitez pas à nous en faire part dans un commentaire.

L’hygiène dans les conventions de tatouage

conventionLe tatouage est devenu en l’espace de quelques années un véritable phénomène de mode. On a pu alors noter une augmentation important des événements et rencontres de tatouage. Parmi les plus populaires, les conventions de tatouage se sont nettement multipliées et aussi le nombre de tatoueurs exerçant dans ce domaine de métier. Face aux risques sanitaires engendrés par ce genre d’événement, les autorités ont mis en place diverses réglementations et normes à respecter pour l’organisation des conventions de tatouage. Il existe aussi une formation proposée par les organisateurs et que les tatoueurs sont obligés de suivre avant de participer aux conventions. Voici un petit topo de ces règles liées à l’hygiène et à la propreté.

Les stands

Durant une convention de tatouage, les tatoueurs présents disposent généralement d’un stand. Étant assez petite, cette pièce doit être alors bien agencée afin de pouvoir contenir l’ensemble des équipements et matériels de tatouage. Il faut donc diviser cette pièce en diverses zones comme dans un salon de tatouage. On a la zone propre où l’on met le matériel de tatouage, le matériel d’hygiène et les encres et on a la zone de travail. On a aussi la zone salle où on évacue les déchets et où on met les DASRI. Sans compter la zone accueil où on reçoit les clients pour leur communiquer des informations ou on convient de la réalisation d’une séance de tatouage personnalisée.

Les obligations sanitaires

Les tatoueurs sont également soumis à diverses obligations sanitaires lors des conventions de tatouage. Les locaux utilisés doivent alors répondre à certaines exigences. Les salles doivent être désinfectées et facilement nettoyées. Pour ce faire, les sols doivent donc être lessivables ou être recouverts d’un revêtement facilement nettoyable. Les équipements sanitaires doivent aussi être en bon état de fonctionnement afin de permettre au tatoueur de respecter les règles de propreté. Dans le cas où le stand n’en bénéficie pas, il est possible d’opter pour la mise en place d’un point d’eau portatif en inox et dédié au lavage des mains.

Les obligations administratives

Pour pouvoir participer à une convention de tatouage, un tatoueur doit impérativement remplir quelques obligations d’ordre administratif. Ces démarches visent à renforcer les dispositions en matière de santé durant le déroulement de l’event. Du point de vue des clients, le tatoueur doit afficher de manière visible dans son local les procédés techniques utilisés, les précautions à prendre ainsi que les risques éventuels de chaque opération. Du point de vue de la traçabilité, on peut noter que les tatoueurs ont aussi l’obligation de maintenir leur fichier client à jour et de disposer de plusieurs questionnaires de santé. C’est utile pour prouver le déroulement de chaque séance réalisée lors de la convention et ainsi éviter les éventuels litiges.

Les DASRI

Il ne faut pas oublier que lors d’une convention de tatouage, la gestion des déchets reste fondamentale pour limiter les risques sanitaires. Pour ce faire, on utilise en règle générale des DASRI. Les organisateurs du salon doivent prévoir une zone spécifique où stocker les DASRI pour les mettre à l’abri des nuisibles et des intempéries. Ils doivent aussi prévoir les sachets poubelles ainsi que les bacs à aiguille à distribuer aux participants. Les tatoueurs eux ont l’obligation de respecter les poubelles que ce soit l’usage ou la limite de remplissage. Avez-vous d’autres choses à nous dire en ce qui concerne l’hygiène dans les conventions de tatouage ?

Faisons le point sur le détatouage

laserSe faire tatouer est un acte qui nécessite une véritable réflexion. Il faut non seulement bien choisir son tatoueur, mais également son tatouage. Cependant, il peut arriver que certaines personnes puissent regretter leur tatouage après avoir vu le rendu final sur leur peau. Elles peuvent alors souhaiter s’en débarrasser ou le remplacer par un tatouage qui convient mieux à leurs attentes. Il peut aussi arriver que le tatouage fût très apprécié au tout début, mais qu’avec les années qui passent il ne soit plus au goût du jour. C’est là que peut germer l’idée de se faire détatouer. Nous allons essayer de voir dans ce billet ce qu’est réellement un détatouage et les opérations qu’il implique.

Qu’est-ce que le détatouage ?

Par définition, le détatouage consiste à détruire son tatouage ou à s’en débarrasser. Il existe alors différentes techniques permettant de réaliser un détatouage. On peut noter que l’ensemble de ces techniques permettent d’éliminer tout ou une bonne partie de tatouage. Les techniques de chirurgie plastique permettent de gommer les tatouages, mais sont maintenant jugées trop abrasives et trop lourdes vu leurs conséquences sur le processus de cicatrisation. Par contre, les techniques au laser permettent de casser les pigments des encres de tatouage afin de pouvoir procéder à un détatouage. On peut alors noter que plus le tatouage est important plus il sera nécessaire d’augmenter les séances pour l’enlever.

Quelle est la technique la plus utilisée ?

Nous l’aurons compris, la technique la plus appréciée lorsqu’il s’agit de se faire détatouer est la technique au laser. Il faut cependant noter que la réalisation d’un détatouage peut s’avérer plus douloureuse que le fait de se faire tatouer. C’est pourquoi il est important de bien réfléchir avant de réaliser un quelconque tatouage. La technique du laser aura certaines de bons résultats sur l’effacement de tatouage, mais il reste néanmoins très douloureux. Par ailleurs, lors de ces séances, on utilise généralement une anesthésie locale. Il faut prendre en compte différents paramètres tels que les couleurs, la composition des pigments, l’épaisseur du tatouage, la localisation et le processus de cicatrisation durant toute l’opération. Étant tatoueur, je ne peux pas recommander ce genre d’intervention à mes clients, je leur propose souvent un cover up. Cependant, dans le cas où les personnes sont vraiment décidées à se faire détatouer, l’idéal serait de solliciter un dermatologue, car c’est le seul à pouvoir le réaliser dans les meilleures conditions. Avez-vous déjà réalisé un détatouage ? Pouvez-vous nous raconter votre expérience ?

Que doit-on éviter durant une séance de tatouage ?

6Les séances de tatouage doivent en règle générale être effectuées dans de bonnes conditions d’hygiène et de propreté. De ce fait, il est recommandé de bien choisir son salon de tatouage ou son tatoueur avant de se faire tatouer. Il faut notamment que le prestataire choisi utilise des équipements de qualité et stérilise l’ensemble de ses aiguilles. Tout cela permet le bon déroulement des séances. Néanmoins, il y a encore certains points qu’il est important de considérer pour qu’une session de tatouage soit réalisée dans les meilleures conditions. J’ai pu constater lors de quelques-unes de mes séances que quelques conseils n’étaient pas de trop si on veut que le rendu final du tatouage soit une parfaite réussite. Je vais donc vous les partager dans ce billet.

Se presser

En effet, trop se précipiter à réaliser une séance de tatouage pourrait entraîner certains regrets. Il faut savoir qu’une séance avec un tatoueur nécessite une véritable préparation. En amont, vous devrez être sûr que vous voulez vous faire tatouer et choisir le bon tatoueur. Le rôle de celui-ci est de vous proposer certains dessins afin de trouver le modèle de tatouage qui vous convient le mieux. Il pourra aussi effectuer certaines retouches en fonction de vos envies afin de personnaliser votre futur tatouage. Il ne faut pas oublier que c’est votre peau, alors c’est à vous de choisir le dessin de votre tattoo.

Avoir du stress

J’ai pu remarquer à travers mon expérience que certaines personnes stressaient trop avant leur premier tatouage. C’est assez normal, mais il est important faire tout son possible pour ne pas que ce stress déborde. Il faut noter qu’avoir trop d’angoisses ou de stress pouvait augmenter sensiblement les sensations de douleurs lors de la réalisation du tatouage. C’est donc mieux pour le futur tatoué de se détendre, et le tatoueur peut jouer un bon rôle dans ce sens. Il doit alors rassurer ses clients avant de débuter son intervention. Durant la séance, il est possible que la douleur ressentie sur certaines parties de la peau soit plus grande que sur d’autres zones. Vous pouvez tout à fait arrêter votre tatoueur et lui dire que vous avez trop mal. Il vous laissera ainsi une petite pause avant de continuer la réalisation de votre tatouage.

Ne pas suivre les recommandations du tatoueur

La qualité d’un tatouage dépend en grande partie du processus de cicatrisation de celui-ci. Il est donc essentiel de veiller à ce que ce processus se passe dans les meilleures conditions. Pour se faire, chaque tatoueur a ses propres techniques et ses propres conseils. Mais en général, il est important de bien hydrater la peau, appliquer une crème cicatrisante et éviter l’exposition au soleil. Ne pas suivre les recommandations du tatoueur pourrait, non seulement, entraîner la dégradation du tatouage, mais aussi d’autres risques concernant la santé de la peau. De plus, il peut arriver que certains tatouages nécessitent plusieurs séances. Dans ces cas-là, il ne faut pas trop s’inquiéter, car c’est nécessaire pour gérer les douleurs occasionnées par la technique de tatouage choisie.

Mes conseils

Outre ces différents points, il y a encore d’autres choses qui peuvent vous être utiles si vous voulez que vos séances chez le tatoueur se passent bien. Vous pouvez par exemple gérer votre respiration afin de mieux maîtriser les douleurs ou encore faire plusieurs pauses. Vous pouvez aussi manger quelques bonbons pour vous redonner de l’énergie dans les cas des séances un peu longues. Pour vous détendre, sélectionner une programmation musicale à écouter pourrait également vous être d’une grande utilité. Bien entendu, il n’est pas recommandé de faire trop d’exercices physiques la veille de votre séance et il n’est pas bon non plus de consommer de l’alcool. Avez-vous d’autres conseils ou astuces sur comment faire pour qu’une session de tatouage se passe dans les meilleures conditions ?

Tout sur les retouches de tatouage

5Le tatouage dure durant toute une vie en règle générale. Cependant, dans certains cas il peut arriver que certains tatouages s’usent plus rapidement. Les causes sont diverses et cela peut altérer considérablement la beauté et la qualité du tatouage sur la peau, quel que soit son emplacement. Il peut s’agir d’un mauvais choix d’encre ou encore d’un tatouage mal fait. On peut noter par exemple que l’encre noire tient beaucoup plus que les autres types d’encre de différentes couleurs. Il est alors possible aujourd’hui de procéder à des retouches de tatouage. On effectue alors chez un tatoueur professionnel certaines modifications afin de rendre le tatouage plus esthétique. Dans quels cas effectuer ces retouches ? C’est ce que nous allons aborder dans ce billet.

Retouche après une cicatrisation

Effectuer une retouche de tatouage consiste essentiellement à modifier le tatouage comme on l’a vu un peu plus haut dans l’introduction. Parmi les cas les plus fréquents où il est nécessaire d’effectuer des retouches, il peut arriver que le tatouage soit détérioré après une mauvaise cicatrisation. Ce processus de cicatrisation dure souvent deux mois et on remarque des changements significatifs de l’aspect de la peau, ce qui peut déformer le tatouage. On doit alors retourner voir le tatoueur qui l’a réalisé pour effectuer les modifications qui s’imposent. Normalement, ces retouches sont gratuites et le tatoueur utilise généralement une technique qui consiste à faire une réinjection d’encre sur les parties modifiées. Ces retouches sont normales surtout dans le cas d’un premier tatouage ou d’un tatouage demandant un remplissage important d’encre noir.

Retouche d’un vieux tatouage

Un autre cas aussi fréquent que les retouches nécessaires après une cicatrisation est le cas d’un vieux tatouage. En effet, on peut remarquer qu’un tatouage peut être terni à mesure que le temps passe. Les couleurs du tatouage peuvent devenir fades et certains traits peuvent disparaitre. Il peut aussi arriver que les contours deviennent flous ce qui influe énormément sur l’attrait de votre tatouage. En procédant à des retouches, on peut alors corriger les imperfections du tatouage et rétablir le motif tel qu’il était quand vous avez réalisé votre tatouage. Cependant, il faut noter que refaire un vieux tatouage demande l’utilisation de nouvelles techniques. On peut donc considérer que cette démarche consiste à effectuer un retatouage. Le travail du tatoueur est ainsi plus complexe que pour la réalisation de petites retouches, c’est pourquoi il vous faudra payer comme s’il était question d’un nouveau tatouage.

Recouvrement

Dans les cas les plus extrêmes, certains tatouages peuvent être vraiment abîmés et inesthétiques. Il peut aussi arriver que la personne qui s’est fait tatouer regrette son tatouage pour des raisons esthétiques ou à cause d’une mauvaise décision. Le recouvrement est alors la solution la plus appropriée. C’est une technique de tatouage qui consiste à recouvrir un ancien tatouage par un nouveau motif de tatouage. Le tatoueur qui se charge de l’opération est alors amené à faire un tatouage dont la taille, les couleurs et le dessin ont été parfaitement choisis. C’est une technique très complexe et il est essentiel de bien choisir son artisan avant de réaliser le recouvrement. Et vous, avez-vous déjà effectué des retouches de tatouage ? Racontez-nous votre expérience dans un commentaire.

Que pensez-vous de StarOfService ?

avisAujourd’hui, je vais un peu sortir de mes sujets habituels et vous parler d’une plateforme de mise en relation entre particuliers et professionnels, StarOfService. Je l’ai découvert récemment sur le web après en avoir entendu parler récemment par un de mes confrères tatoueurs.

Comme je l’ai dit dans ma description, j’ai été attiré par la passion du tatouage quand je n’étais encore qu’un petit ado plein de boutons. J’en ai fait mon métier et je cherche constamment divers moyens pour promouvoir mon activité et augmenter ma clientèle. Et, puisque le réseau internet est maintenant considéré comme un outil efficace d’e-marketing, pourquoi hésiterais-je à en bénéficier ?

Cela fait un bon moment que l’idée de passer par une plateforme comme www.starofservice.com me trotte dans la tête. Après en avoir longuement parlé avec mes plus proches amis ainsi que quelques amis tatoueurs, j’ai eu envie de franchir le pas. D’ailleurs, j’ai fait mon inscription hier après-midi et j’ai également commencé à m’inscrire sur les réseaux sociaux. Bien entendu, il y a d’autres plateformes comme celle-là, mais j’ai surtout été attiré par le fait que leur structure n’exige pas d’abonnement et que l’adhésion à la plateforme n’est pas contractuelle.

Je voudrai vous demander de vrais retours sur ce site afin que je puisse en tirer profit au maximum. Quel est votre avis sur StarOfService ? Avez-vous déjà testé ses services ? Est-ce que cette plateforme marche réellement si on veut optimiser son activité ? Tous vos commentaires et conseils sont les bienvenus, alors n’hésitez pas.

Le Mondial de tatouage ? Nous allons en parler

006Le tatouage est une véritable passion pour moi, c’est pourquoi je tiens à tenir ce petit blog. Mais si je veux bien couvrir tous les sujets, il est impossible pour moi de ne pas parler du Mondial de tatouage. C’est un événement qui déroule chaque année et qui regroupe bon nombre de tatoueurs locaux et internationaux durant juste quelques jours. C’est une occasion pour tous les passionnés du monde entier de se retrouver et de partager leurs créations et leur savoir-faire. C’est aussi une occasion pour eux de trouver l’inspiration et de profiter de diverses activités. Alors, comment se passe exactement un Mondial de tatouage ? L’essentiel dans cet article.

Les activités qui y sont proposées

Le Mondial de tatouage est un événement qui dure en tout 3 jours. Vous direz que c’est peu, mais je peux vous assurer que ces 3 jours sont riches en rebondissements, notamment grâce à la diversité des activités qui y sont organisées. Outre la découverte des nouveaux styles de tatouage et des nouveaux tatoueurs, l’événement propose plusieurs compétitions et concours durant lesquels plusieurs tatoueurs entrent en compétition devant un jury. Vous pourrez y trouver aussi divers stands regroupant plusieurs centaines de studios de tatouage spécialisés. Il ne faut pas aussi oublier les expos des artistes tatoueurs, mais aussi les concerts donnés par de nombreux musiciens et chanteurs.

Comment se faire tatouer pendant l’événement ?

Il est tout à fait possible pour les visiteurs de se faire tatouer durant le Mondial de tatouage. Néanmoins, ces sessions sont réalisées sous certaines conditions. Vous pouvez notamment prendre rendez-vous avec le tatoueur qui vous intéresse dans la galerie des artistes présentés sur le site web de l’événement. Vous découvrirez sur le site leur travail ainsi que leurs coordonnées. Une fois le choix fait, vous pouvez le contacter et convenir de la date de la séance en fonction de sa disponibilité et de votre demande. Il est aussi possible de vous faire tatouer en « walk-in » durant l’événement. En effet, certains tatoueurs proposent des séances de tatouage flashs en free hand, ce qui vous permet de vous faire tatouer sans rendez-vous.

Rétrospective de la session 2017 et infos sur la prochaine édition

Le Mondial de tatouage 2017 s’est très bien passé et j’ai heureusement eu l’occasion d’y assister. Il y avait près de 450 tatoueurs professionnels provenant d’une quarantaine de pays. On y a vu des tatoueurs de talents tels que Vincent Zattera de Bloodline Tattoo, Pino Cafaro de White Fox Gallery, Yomico Moreno de Last Rites et Tomas Tomas de Into You Tattoo. La programmation musicale de cette année a été bien préparée et on a pu admirer une installation graphique exceptionnelle transformant la perception de l’espace dans la Grande Halle de la Villette de Paris. Pour l’édition 2018 qui aura lieu les 9, 10 et 11 mars, on attend encore la venue de 420 tatoueurs et il y aura encore des expositions et concerts, mais aussi des séminaires, des foodtrucks et des matériels pour pro. J’ai déjà hâte d’y être ! Et vous, qu’est-ce que vous pensez de cet événement ? N’hésitez pas à partager votre expérience.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑